Catalogue
CENT ANS D'AVIATION DANS LES ALPES-MARITIMES
Formato:
23 x 28
Pagine:
240
N. illustrazioni:
116 en couleur, 99 en n/b
Rilegatura:
broché avec rabats
Anno pubblicazione:2011
Lingua:édition française
ISBN/EAN:9788836621521
Price:35,00 Euro

Rêve séculaire de l’homme, s’élever pour se déplacer dans les airs est devenu réalité à la fin du XVIIIe siècle. Pourtant, malgré les progrès du dirigeable au XIXe siècle, la technique restait imparfaite. C’est le moteur à explosion, par la puissance de propulsion, qui permit l’envol de l’aéroplane à l’aube du XXe siècle. En 1909, les premiers meetings aériens suscitèrent un énorme engouement du public pour ce nouvel engin que Cannes et Nice s’empressèrent d’accueillir à l’occasion de la saison touristique hivernale de 1910. Ces frêles aéroplanes se contentaient de modestes champs d’aviation mais, rapidement, les avions, plus gros et plus puissants, exigèrent de vastes aérodromes. Confrontées au manque d’espace par l’importance du relief et de l’urbanisation du littoral, les villes de Nice et de Cannes s’enlisèrent alors dans des projets qui suscitèrent d’âpres controverses. Tous pressentaient un avenir aéronautique brillant pour Nice mais l’absence d’infrastructure pénalisa durablement la Côte d’Azur. C’est la deuxième guerre mondiale qui, en laissant à l’ouest de la ville un champ de ruines, offrit une opportunité aussitôt saisie pour implanter l’aéroport. Dès lors en seulement quelques décennies, Nice devint la deuxième ville de France par le trafic aérien qui connut un extraordinaire essor.
Les efforts constants d’investissement et d’équipement des aéroports de la Côte d’Azur, réalisés non sans difficultés, parfois majeures, et oppositions nées d’une plus grande sensibilité aux problèmes d’environnement, ont donné au département des Alpes-Maritimes, à la fin du XXe siècle, un outil essentiel pour assurer son développement économique et touristique.
Cet ouvrage, illustré par de nombreux documents et photographies  inédits, offre pour la première fois un panorama très large, offre pour la première fois un panorama très large de l’histoire de l’aviation dans les Alpes-Maritimes.